9 mois après le début des travaux… emménagement à J-3 mois! Carrelage et parquet!

Deux grosses étapes ont été réalisées durant ce mois de décembre : le carrelage de la cuisine et le parquet de l’appartement des combles. Mes parents emménageront à fin mars, il faut donc que je respecte mon calendrier afin d’être prête!

Pour commencer, le carrelage. Bien que n’appréciant pas trop ça, je ne m’en suis pas trop mal tirée. J’ai choisi une pose en diagonale, que je trouve élégante, et qui masque facilement le fait que mes murs ne sont pas tout à fait d’équerre. Malgré les apparences, ça n’est pas plus compliqué qu’une pose traditionnelle.

20181212_193930 (1000x750)

Heureusement, grâce au système de mise à niveau des plaques, la tâche fut plus aisée:

20181210_214709 (750x1000)

Au beau milieu de cette aventure, j’ai attrapé une angine. Pas de chance : deux jours immobilisée à la maison! Les chats ont apprécié.

20181211_194957 (1000x847)

C’est ainsi que, bien reposée, j’ai pu achever ce carrelage. Ouahouuu ça donne un bel aspect fini! J’avais soif de visualiser quelque chose de fini, de propre!

20181215_153608 (1000x750)

Enfin… il restait les joints à faire. Je n’avais encore jamais essayé. Mais grâce aux tutos de YouTube, j’ai pu y parvenir facilement. Le plus compliqué était de nettoyer le voile de ciment !

20181218_070530 (1000x750)

Le lendemain, une fois les joints secs, j’ai installé les meubles de cuisine et les ai mis à niveau (mon sol n’étant pas tout à fait plat… hum!).

20181218_215245 (1000x750)

Ooh c’est joli, ça donne bien! Pour une cuisine achetée aux petites annonces pour moins de 1000 euros, électroménager compris! (je vous recommande d’y jeter un œil, on y trouve des merveilles à prix avantageux!).

20181218_215522 (1000x750)

Mais pas le temps de s’arrêter, car j’ai prévu de poser le parquet durant mes vacances de Noël. Installation de la sous-couche dans la « longue pièce » de 50 mètres carrés (salle à manger + entrée + salon):

20181219_214758 (1000x750)20181219_214534 (1000x750)

Samedi 22 décembre, premier jour de congé: mon frère, poseur de sol et bien brave, est venu m’apprendre les bases du métier. En avant! Quel bonheur de voir disparaître cet affreux bleu électrique! Le parquet dégage une plaisante odeur de térébenthine.

20181222_164454 (750x1000)

Avant-pendant-après. La teinte du parquet réchauffe l’atmosphère, car le gris du Fermacell rendait l’espace plutôt froid.

20181223_203523 (750x1000)

Bien sûr, il y a certains coins pas drôles à faire… l’erreur n’est plus permise, car le moindre défaut se verrait!

La salle à manger, contiguë à la cuisine, est finie (hormis les plinthes).

20181223_192246 (1000x750)

Minette manifeste son enthousiasme envers ce parquet en se roulant dessus:

20181223_205029 (1000x750)

Après deux jours de travail, je suis fourbue. Mais un bon bain m’a remise d’aplomb, sous l’œil bienveillant de Schatzeli (oh, il y a une truelle là au fond!).

20181223_215934 (750x1000)

Petite pause à l’occasion de Noël, où j’ai reçu ma famille. Pour le plaisir des yeux, quelques images des décorations, avant de retourner au chantier!

20181224_174304 (1000x750)20181224_180031 (1000x750)20181224_180041 (1000x750)

20181203_225518 (1000x750)

Merci à mon ami Patrick pour ce bel arbre!

20181224_180752 (1000x750)

Schatz en est ébloui.

20181224_180826 (750x1000)

26 décembre, pan, retour au travail! Le salon est parqueté lui aussi:

20181226_112729 (1000x750)

Une magnifique vue toute givrée s’offre au regard par la terrasse. Terrasse où les tourterelles turques viennent me tenir compagnie (et accessoirement picorer des graines):

20181226_114130 (1000x750)

De jour, la lumière est incroyable!

20181226_114857 (1000x750)

C’est à présent au tour de la chambre de ma mère de recevoir son parquet. Elle est ornée d’une cheminée en marbre blanc que j’avais achetée à Paris (et ici montée seulement en décoration):

20181226_232051 (1000x750)

Le fond de la chambre, sur le point d’être terminé:

20181226_232236 (1000x750)

Il y a, par endroits, de petits nœuds amusants (souris, oiseau, cœur):

20181226_232256 (750x1000)

Aujourd’hui, après cinq jours de travaux, j’ai achevé la pose du parquet dans la chambre de mon père! Je suis vraiment fan de ces poutres!

20181228_183140 (1000x750)

Le coffre-fort restera probablement dans cette chambre. J’ai peut-être fait une bêtise de l’avoir monté là, car il est difficile à caser. Impossible de le redescendre, puisque c’est la grue qui l’avait rentré par un trou du toit, quand la toiture a été refaite! 400 kilos, mais qui roule sur le parquet sans le marquer!

20181228_183230 (750x1000)

Et enfin, une pause bien méritée! Même si un pic-assiette s’est invité à la collation 😉

D’avance, je vous souhaite une belle année 2019, joie et santé! Merci de m’avoir accompagnée et à l’année prochaine!!

20181228_184201 (750x1000)

 

Publicités

Peintures, salle de bain et décos de Noël

Bonjour et bienvenue sur ce billet qui présente les travaux à J+8 mois! Depuis plusieurs week-ends, je vis dans la peinture. Impossible de faire ça en semaine, la nuit arrive trop tôt! J’ai bien un projecteur, mais rien ne vaut la lumière naturelle!

20181109_082253

Alors je ne chôme pas, il faut s’activer, je suis en surchauffe! Du coup, peinture torse nu! mais avec mon tatouage, on dirait que j’ai un T-shirt 😉

20181118_112109

Chambre maman peinte à son tour!

20181119_075540

Voici la pièce prise sous le même angle, 11 mois plus tôt! Celle où on faisait sécher le linge, en veillant à ne pas le projeter trop haut au-dessus des ficelles, de peur d’essuyer les poutres crasseuses. Vite, je passe à la suite, cette vision me fait mal au ventre!

IMG_2972 (1000x667)

Dans la salle de bain, ça placotte toujours. J’en ai marre de ce placo, depuis huit mois!!! Il y a toujours des recoins où il faut en mettre, je deviens gaga! Ici, placage de l’escalier.

20181118_232005

La chape sèche, débutée il y a quatre mois, me rend dingue aussi. Heureusement, c’est le dernier bout! Beurk, ravie de ne plus voir ce hideux plancher et ces gaines qu’il fallait enjamber à chaque pas!

20181109_082922

Un espace est laissé libre pour le bac à douche. Il sera rempli par des « chips » synthétiques, afin d’insonoriser le bruit d’eau qui tombera dans le receveur (en tôle émaillée). Une membrane d’étanchéité liquide est appliquée en trois couches au mur. Car OUI, le placomarine doit être étanchéifié dans une douche (ce n’est que du plâtre fibré et du carton!). Je déteste cette couleur « chocolat ». Avec le vert du placo, ça fait After Eight, beurk, haha!

20181110_143021

Avec la pose du receveur et l’ajout du meuble-vasque, le lieu prend tout de suite une autre tournure! Ça commence à ressembler à une salle de bain!

20181110_190225

Zoom du lavabo, qui est énorme! L’électricité reste elle aussi à prévoir (lumière du miroir et prise électrique).

20181110_185743

J’ai également acheté une colonne de lavage aux petites annonces. Du Zug Adora, c’est une aubaine, j’adore cette marque! En attendant, elle reste dans mon couloir d’entrée, car la pièce à lessive n’est pas prête…

20181117_134151

En effet, il faut reboucher le trou qui a été pratiqué dans cette dalle de l’ancien WC, afin de faire passer le conduit de cheminée et les arrivées de chauffage, d’eau et des évacuations.

20181119_202107

Bien sûr, le jour où j’ai décidé de faire cela, il a neigé! Quel rapport, me direz-vous? Hé bien simplement parce que mon tas de sable se trouve sous cette bâche! Encore heureux, il n’a pas gelé, sinon je n’aurais pas pu en prélever! En Croks dans la neige, allons-y!

20181119_220831

Tant qu’à faire, je rebouche aussi cette saignée pratiquée dans la dalle de ma cuisine, afin de pouvoir passer les tuyaux d’un nouveau radiateur.

20181124_140224

Au-dessus de l’appartement des combles se situe une mezzanine (futur atelier de mon père pour ses loisirs). Afin de ne pas laisser un trou béant dans le sol, je construis une petite cage d’escalier en lambris.

20181126_203816

Ça c’est fait!

20181126_221328

Et pour finir, je ne suis pas enchantée de vous présenter le conduit de cheminée, dans toute sa laideur…

20181201_183738

Il n’a pas fallu longtemps pour le recouvrir de Fermacell et obtenir ainsi un rendu absolument propre. Il est prévu d’installer à côté un petit poêle, mais ça n’est pas pour tout de suite, car il faudra insérer un tubage neuf, ce que le budget me refuse absolument pour l’instant.

20181202_204951

Chipie participe au choix du carrelage de crédence. On est d’accord sur le modèle de gauche!

20181128_184343

Et comme hier était le premier dimanche de l’Avent, j’ai monté ma couronne au chantier (confection de ma maman, s’il vous plaît!). Ainsi, j’ai pu profiter de la voir car j’ai passé toute ma journée et ma soirée là-haut.

20181202_111505

J’ai quand même trouvé un petit moment pour commencer mes décorations de Noël… pour moi, c’est un moment sacré de l’année! Je vous souhaite une magnifique période de l’Avent, dans l’attente de vous revoir ici dans quelques semaines pour la suite! Avec un peu de chance, je vous parlerai du PARQUET!!!

20181201_214257

Combles : les premières peintures, le parquet et autres bricoles…

Gentiment mais sûrement, le détesté ponçage des plâtres touche à sa fin (plus qu’une chambre à faire!). C’est un travail désagréable, inconfortable et salissant, surtout les plafonds. Voici celui de la cuisine, où j’ai percé des trous pour les spots:

20181016_191523

L’étape suivante, celle qui régale le plus les yeux, c’est celle de la peinture! Elle n’est pas beaucoup plus agréable, toujours le bras en l’air, qui fatigue au bout de quelques heures. Ni moins salissante. Mais le rendu est immédiatement là, on passe en un éclair du « style chantier » à un aspect neuf et fini! Avec la belle et calme lumière d’automne… quelle satisfaction! Ici, les plafonds peints:

20181021_122150

Petit coup d’œil au magnifique paysage automnal avant de reprendre le rouleau…

20181021_152248

C’est ensuite à la chambre de mon père de recevoir sa première couche de peinture (deux seront nécessaires, mais la couche finale interviendra à la fin du chantier).

20181020_183742

Les cadres de velux et les portes seront peints eux aussi, mais pas les poutres.

20181021_103700

C’est ensuite au tour de la salle à manger (dommage pour la photo, il faisait déjà nuit!).

20181104_205353

Et la paroi d’en face a été blanchie aussi.

20181104_205419

Quant à la cage d’escalier en lambris (qui sera également peinte en blanc), on progresse! Cet ultime étage, totalement mansardé, sera l’atelier de mon père. J’en parlerai ultérieurement.

20181021_184341

Comme cet escalier est passablement vermoulu, je l’ai consolidé à l’aide de contremarches et de tasseaux de bois. J’appliquerai également un durcisseur pour bois, avant qu’il soit peint à son tour.

20181028_172202

Pendant ce temps, le maçon et l’électricien découpent un tuyau de chantier au jardin, qui a revêtu ses couleurs d’automne.

20181027_142659

Mais qu’est-ce que c’est?

20181028_120303

Il s’agit de la chute à linge! Mon rêve! Ce système présente deux avantages. Tout d’abord, elle permet d’économiser la place d’un panier à linge dans la salle de bain, en jetant directement les vêtements sales dans ce conduit. Celui-ci débouche dans le petit local de l’entre-deux étage où seront installés un sèche-linge et un lave-linge. Deuxièmement et surtout, cela épargnera à ma mère la descente dans l’escalier avec une corbeille dans les bras, et donc un risque de chute.

20181028_113631

Ça, c’est fait! Place désormais à l’un des plus coûteux achats du chantier : le parquet! Une action spéciale, cumulée à un rabais pour l’abonnement à la newsletter du magasin, m’a permis d’économiser 20% sur le prix de base. Soit 1200 euros de gagnés, ça valait la peine!

20181030_122627

Malgré les bottes de paille au fond, ce parquet de 2m20 est rentré dans le fourgon de mon fidèle et courageux ami Patrick. 870 kilos de matériel pour 95 mètres carrés chargés d’une seule fournée! Au premier plan, les rouleaux de sous-couche.

20181030_123713

Il était prévu que nous transportions le parquet dans les combles le lendemain, ce qui m’inquiétait beaucoup. Mais surprise en rentrant de mon travail : Patrick avait recruté deux amis pour effectuer ceci! Quel soulagement, quelle joie! Parce que monter 40 paquets de 20 kilos est un effort conséquent! J’ai eu la larme à l’œil, tout en sautillant comme une puce.

20181030_190910

Essai de pose dans un coin de la chambre. C’est exactement ce que je voulais : des lames larges et longues, style plancher de campagne, des tons doux et chaleureux, uniformes et clairs sans trop de nœuds, bref, ÇA!

20181031_074429

Malheureusement, tout ne se passe pas toujours aussi facilement : une vanne de radiateur grippée, dont le problème n’a pas été tout de suite détecté, a stoppé le chauffage. C’est donc en élégante tenue d’oignon que je continue mes travaux (d’oignon, c’est-à-dire multi-couches : bonnet, t-shirt, deux pulls épais, jaquette, leggings fourré et pantalon de pyjama polaire par-dessus ainsi que deux paires de chaussettes). Quelle allure!

20181028_120242

Le soir, j’ai transporté mon lit (couverture polaire et deux couettes) dans le bureau-bibliothèque, toutes portes fermées, avec un radiateur d’appoint. La pièce est toute petite et donc facile à chauffer, c’est cosy, avec la citrouille et les bougies allumées, ambiance pyjama party. Schatzeli, installé sur le bureau, a lui aussi sa couette personnelle et regarde un film. Le problème de chauffage a été résolu depuis.

20181028_195735

Et je termine ce récit par cette jolie tourterelle, qui vient picorer les graines sur la fenêtre, de même que de nombreux autres oiseaux. C’est l’une des joies de la « mauvaise saison », de pouvoir contempler ces petits bijoux volants qui se rapprochent des maisons! Chaleureuses pensées à vous tous et à bientôt! Delphine

20181027_093556

Chapes presque finies, cheminée et autres

Lors de mon dernier billet de fin septembre, j’en étais restée à la chape du salon. Celle-ci est désormais achevée (ouf!). En parcourant les petites annonces, j’ai trouvé ce meuble TV qui va assez bien dans l’encoignure (celui de gauche ne restera pas là).

20181006_175741 (1000x563)

J’attaque ensuite la deuxième chambre, celle de ma mère, avec les granules et les plaques de Fermacell. Chaque plaque pèse 20 kilos et chaque sac de granules de même!

20181002_213556 (1000x953)

Quelques jours plus tard, c’est fini! La photo est un peu « bananée » en raison du mode panorama de l’appareil photo. Je vous promets que le sol est droit en vrai 😉

20181013_181728 (1000x950)

Comme j’attends une commande de matériaux, je commence la construction de cette cheminée parisienne en marbre blanc qui était dans ma cave depuis bien cinq ans.

20181008_210446 (1000x563)

Un petit coup de colle à marbre…

20181009_202023 (563x1000)

Et la voici montée! Elle est magnifique, toute propre, car il a fallu une bonne dose d’huile de coude pour gratter ses taches et la récurer!

20181011_124300 (563x1000)

A preuve mon pouce qui s’est orné d’une méchante cloque en maniant le grattoir. Mes empreintes digitales se sont presque effacées à force de poncer les plâtres…

20181010_084242 (563x1000)

Mais la cheminée est sublime dans son nouvel environnement. Je lui construirai un foyer en briques (restant de la construction de la terrasse) quand j’aurai un moment de libre, ce qui n’est pas demain la veille.

20181013_181702 (1000x563)

En attendant, je m’occupe du mur de la cage d’escalier, en lambris qui sera peint en blanc ou en une autre couleur claire. Quant à lui, l’escalier a été consolidé à l’aide d’épaisses contremarches. Les parties foncées, passablement vermoulues, seront enduites de durcisseur pour bois. Je n’ai malheureusement pas eu les moyens de faire refaire un escalier neuf.

Sous l’escalier, j’ai prévu de construire un petit espace de rangement:

La chape de la chambre étant achevée, j’attaque la DERNIÈRE, celle de la salle de bain. J’ai hâte de ne plus voir ce vieux plancher inégal plein de trous et de gaines techniques. Cheminer dans cette pièce est un véritable casse-tête casse-pied!

20181013_185035 (563x1000)

Ah voilà qui est mieux : les granules et plaques de sol Powerpanel TE en béton cellulaire, spéciales pour lieux humides (Schatzeli a testé en faisant pipi dessus, hum).

20181015_204230 (750x1000)

Parfois, pour changer, je me détends en réalisant un puzzle de 1500 pièces. En bonne compagnie certes, mais qui ne me facilite pas la tâche.

20181013_093827 (563x1000)

Le voyage quotidien dans le train est le seul vrai moment de calme. Et là, c’est le tricot qui règne en maître! Ceci sera un cardigan à feuilles de chêne avec de la laine achetée au Texas 😉 Sur ce, je vous dis à bientôt pour la suite, car je commence à reprendre un rythme avec ce blog!

20181003_081624 (563x1000)

Chape sèche et plâtre, travaux à J+6 mois

Lors de mon dernier billet, j’en étais restée au peu glamour système de chauffage (pas terrible comme entrée en matière pour ce retour après plusieurs mois, mais plus bas ça deviendra mieux!). Le sanitaire avait monté le conduit principal depuis la chaudière jusque dans le grenier. Il y a ensuite connecté des « nourrices » chargées de distribuer l’eau chaude dans les pièces.

36775548_1349794375164819_8083731309861535744_n

Puis, au bout de ces veines, le miracle! Pour ces combles, qui n’ont jamais été chauffés, c’est absolument inédit d’avoir des radiateurs! Après un calcul des volumes de chaque pièce, miracle bis : ma chaudière se révèle assez puissante pour chauffer cet étage supplémentaire de 250 mètres cubes, ce qui n’était pas envisagé lors de son installation il y a cinq ans. Quel soulagement, si j’avais aussi dû changer la chaudière… argh…

Et pendant que les veines du chauffage sont fixées au sol, je continue à plaquer, encore et toujours. Bien que ce travail devienne lassant à la longue, la différence de luminosité est sensationnelle!

Même si certaines coupes sont fort peu réjouissantes à faire…

Et maintenant, je vous présente ce que fut le gros travail de mes vacances d’août : la chape sèche! Voici la pièce dans son état initial, avec son plancher en bois de guingois (même si ça ne se voit pas sur la photo).

37757626_1369844686493121_7513587608341970944_o

Avec les planches parfois disjointes, il est indispensable de prévoir un film anti-fuites qui contiendra les granules d’égalisation. Comme la pose est flottante, j’ai également disposé de la bande périphérique autour de la pièce.

37763956_1369844836493106_5552547769106825216_o

Épandage des granules grâce aux règles Fermacell dénichées d’occasion sur Leboncoin. La mise en œuvre est très facile, c’est un travail doux et agréable à réaliser (à condition d’être en chaussettes, sinon toute chaussure se remplit de granules!

37657537_1369844963159760_3247222191783149568_o

Le lit de granules est posé, au tour des plaques de Fermacell! L’unité pèse une vingtaine de kilos et la dépose doit être parfaite! Je ne vous dis pas comme j’ai galéré pour les premières, bonjour les courbatures le lendemain! Sans compter qu’il fallait aller chercher les plaques stockées dehors, sous une bâche, 27 marches d’escaliers plus bas!

37708978_1370682513076005_5368589372016820224_o

Après la chambre paternelle, voici la cuisine. C’est un doux plaisir de marcher sur une surface entièrement plate, ah là là, quel changement!

37844293_1374579782686278_6448460359161348096_o

Les minous semblent peu se soucier de mes efforts maniaques pour étaler cet mer de granulés. Cette étendue leur évoque plutôt une litière géante.

40036475_1410466462430943_691676535668604928_o

Plus je progresse dans ma chape, plus le coffre-fort de 300 kg se retrouve acculé au fond de l’appartement. Grâce à un cric, à des planches et à des cales en bois, j’ai réussi à le faire monter sur la chape. Lors du premier essai, sans les cales, il est reparti en arrière et a tapé dans le mur de placo. Oups, heureusement pas de gros dégât.

40387314_1412555458888710_4027212373273083904_n

Dans le genre « petites tâches diverses », j’ai « dé-condamné » ces deux fenêtres sur le palier du demi-étage, obstruées par des planches en bois (notamment pour des raisons de froid en hiver). Ce sera, plus tard, un espace pour le lave-linge et le sèche-linge.

36860435_1350838805060376_657859410583879680_n

La provisoirement vilaine cage d’escalier reçoit, elle aussi, son isolation périphérique. Il ne faut pas avoir le vertige…

42196455_1428501497294106_44673415134576640_n

Voici l’étape des joints. Comme je la redoute autant que je l’exècre, j’ai pris les services d’un habile plâtrier. Le pauvre ne rigole pas toujours, car je suis une plaquiste peu expérimentée.

41755285_1424787394332183_3969897838594228224_o

Non content de boucher les joints, il a décidé de lisser entièrement les plaques. Voici son travail avant ponçage… le résultat est presque parfait! Il est incroyable!

42382592_1430265990450990_2051281384206499840_n

Attention les yeux, ça éblouit! Comme c’est clair désormais! Le placo éclairait déjà les lieux, mais regardez la plaque à moitié lissée, vers l’escalier! Elle paraît toute grise! Le plâtre est magique, c’est comme si on avait peint!

42418637_1430373943773528_7298554461440442368_o

Parce qu’un petit « avant-après », c’est plus parlant que du blabla! Il y a neuf mois d’écart entres ces photos! Voilà exactement pourquoi je voulais masquer les poutres transverses: avec un plafond lisse, les pièces paraissent plus grandes et lumineuses! Alors que le plafond blanc est pourtant plus bas! La touche boisée des grandes poutres suffit à mes yeux, c’est plus chic et moins rustique que du 100% chevrons.

Malheureusement, il reste encore énormément de travail dans la salle de bain, la pièce la plus complexe. Ici, je masque la cheminée de la chaudière à gaz. Cette fermeture m’a permis de créer une loge pour une étagère au-dessus des WC… et…

… sur le côté, la création d’une niche permettra d’installer des rayonnages pratiques, car le lavabo sera juste à côté. Le trou noir en bas donne dans le couloir et sera transformé en chute à linge directement vers les machine à laver/sécher.

Pour me détendre un peu, je fais du point de croix dans le train, LE moment de calme par excellence. Je viens de finir cette beauté, commencée en 2015!

42136600_1428239273986995_2701022928643817472_o

Elle est semée d’une myriade de perles de rocailles:

41954798_1428239800653609_6286336965918851072_o

Mais ces temps, c’était aussi chasse aux champignons! Ça c’était pour le petit clin d’œil « pour changer un peu » des travaux.

41290274_1418509991626590_5573987412624801792_o

Je termine ce message par un hommage à ce petit personnage que vous connaissez depuis plusieurs années maintenant… mon petit Banzaï. Mon minou a dû être endormi le 3 septembre suite à des problèmes de santé, à l’âge de 13 ans. Il était la petite star la plus présente sur le chantier, toujours doux et sage, réconfortant et discret, toujours sur mes talons. Il me manque tellement, mon œil le cherche par automatisme à tout moment dans chaque recoin, il se tenait toujours près de moi. Merci mon petit ❤ d’avoir égayé ma vie… et aussi truffé de ta douceur les pages de ce blog. Prenez soin de ceux que vous aimez ❤

40638080_1416878738456382_1594257105399840768_o

Travaux dans les combles à J+3.5 mois

Voici un bon mois et demi que je n’ai pas écrit. Je rassure les personnes qui m’ont contactées dans l’intervalle pour savoir si tout allait bien… c’est en effet le cas 🙂 Mais voyez-vous, même si le chantier a bien avancé (comme en témoigne mon biceps devenu affreux), je n’avais pas grand-chose de très intéressant à vous montrer : que ce soit du placo dans la chambre, dans la cuisine ou dans le salon, ce sont des clichés passablement identiques. J’ai donc essayé de vous choisir, dans ce billet, des activités qui sortent un peu de l’ordinaire! Et quelques trouvailles eBay pour enjoliver un peu! Bonne lecture!

20180525_071614

L’escalier. Celui-ci est passablement vermoulu et je n’ai pas les moyens d’en refaire un neuf. J’ai donc choisi de le consolider à l’aide d’épaisses contremarches. Cela aura également l’avantage de masquer la partie arrière, qui est la salle de bain! Plus précisément, il y aura un placard sous cet escalier, mais on n’en est pas encore là.

20180518_192038

Comme j’ai été momentanément en panne de placo, j’ai intégralement achevé la partie « isolation périphérique » en laine de verre de 20 cm. Ouf, une bonne chose de faite, il y avait 85 mètres linéaires en tout, avec des lambourdes tous les 70 cm environ. Ici, la deuxième chambre, la jumelle de la première.

20180602_221002

Puis fixation du pare-vapeur. Comme je vous le disais, c’est toujours la même chose d’une pièce à l’autre… ça n’est pas passionnant à raconter et probablement pas non plus à lire.

20180614_184657

Expédition placo en France voisine (Pontarlier) avec mon brave ami P., pour refaire du stock. Ceci devrait faire l’affaire : une palette de 1500 kilos avalée d’un coup par le fourgon! C’était la partie facile…

20180609_130703

… il a ensuite fallu décharger à la main. Le couloir est presque complètement bouché!

20180609_154201

Cette profusion de placo m’a permis de terminer la première chambre:

20180531_211529

Et vue de l’autre côté:

20180610_200302

Souvenez-vous, en mars dernier, la même vue mais prise d’un peu plus loin! Bouah, je vais attraper mal au ventre si je continue à regarder ça!

20180325_221639 (1000x563)

J’ai une peine folle à insérer les gaines électriques dans ces satanés boîtiers que j’ai installés. Je n’ai vraiment pas la technique, même après le dixième.

20180531_194458

Entre-temps, ADR Toitures et son équipe de ferblantiers sont venus recouvrir les éléments en bois de la terrasse d’une jolie couche de cuivre lumineuse!

20180604_175047

Un soir, je suis rentrée à la maison pour découvrir avec horreur que les granules d’égalisation de la chape Fermacell (900 kg) avaient été déposées par un transporteur négligeant SUR la route et non sur la place de parc qui est à 5 mètres, comme je l’avais demandé. Dans ma fureur, j’ai enlevé ces sacs de là en 20 minutes. En plus, une déviation de la route principale forçait les voitures à emprunter cette petite route. Une chance qu’il n’y ait pas eu de pépin!

20180606_171635

Voici les sacs en sûreté sur l’allée. Bien sûr, il a fallu les remettre sur les palettes, qui étaient en-dessous! J’aurais pu attraper le livreur par le collet et le jeter au-dessus du tas d’une seule main, j’avais l’impression d’être Hulk. Allez, on se calme…

20180606_173338

Les plaques Fermacell sont arrivées quelques jours plus tard (et sur la place de parking, meeerci!). Après en avoir monté quatre au grenier (20 kilos la pièce), j’ai fait appel à un déménageur pour me monter le lot. Je ne voulais pas les laisser sous la pluie, même bâchées, ni monopoliser la place de parking de ma coloc.

20180612_074418

Retour à l’intérieur, ici dans la salle de bain. Encore un plafond, encore du placo…

20180611_183445

Dommage de masquer ces jolies poutres… mais j’ai choisi la rapidité d’exécution et la luminosité. les poutres arrêtent trop la lumière, surtout dans ce sens-là. Et cette salle de bain est au nord… donc plafond lisse et blanc!

20180612_073840

Et puis, quand on regarde plus en détails, la structure de la poutraison n’est pas intéressante. Il y a des grosses poutres, des petites… bof. Pire, elle est brûlée dans un coin. Vestige de l’incendie de 1865 qui a détruit presque entièrement le village.

20180616_161145

Voici la cuisine, considérablement éclaircie par le placo, même s’il est gris! J’ai hâte de peindre en blanc!

20180618_073637

Puis le placo dans le salon (l’image est tordue en raison du mode panorama). Ouf, presque fini le placo de ce logement! Il reste juste la deuxième chambre, qui est pour le moment un débarras.

20180703_074325

L’arrivée de l’eau est l’un des points principaux de l’aménagement des combles. Elle est désormais en circuit, même s’il n’y a pas encore de robinets! Les évacuations ont été installées aussi. De gauche à droite : châssis du WC, nourrices, support du lavabo. C’est encore assez abstrait, vous me direz…

20180620_215337

Pour l’évacuation de la cuisine, il a fallu creuser dans le mur de mon bureau-bibliothèque. Heureusement, c’est le seul coin qui n’était pas fini! Quelle heureux hasard!

20180625_174723

Puis, on ressort du mur et on se raccorde sur l’installation de ma propre cuisine, qui jouxte le bureau-bibliothèque.

20180625_174912

Et voici le dernier gros morceau du chantier : le chauffage! Les tuyaux ont été amenés depuis la cave. Bonne nouvelle, ma chaudière sera assez puissante pour chauffer ce troisième étage. C’est un soulagement!

20180627_212325

Arrivées d’eau, conduites de radiateurs… les veines de ce nouvel appartement apparaissent peu à peu, apportant la vie et les commodités que nous connaissons tous. Ça n’aura bientôt plus rien à voir avec un grenier!

20180703_204555

Pour sortir un peu des poussières du chantier, voici mes derniers coups de cœur. Tout d’abord, cette magnifique pendule (hélas qui ne fonctionne pas), offerte par ma sœur. A l’origine, elle était recouverte d’un globe. Il faudra que je lui en cherche un!

20180701_211735

Puis, en provenance d’eBay France, cette adorable bouquetière en porcelaine biscuit. Comme je n’aime pas priver le jardin de ses fleurs, je pourrai quand même en mettre UNE dedans 🙂

asdfadsf

Trouvée sur eBay également, une cave à liqueur, qui était mon rêve depuis longtemps. J’ai attendu d’en trouver une qui me tapait dans l’œil. Ce qui m’a séduite, c’est sa forme particulière (pas simplement carrée) et par sa clé, car elles sont souvent manquantes. La cristallerie est incomplète, voilà qui promet une nouvelle chasse sur Internet!

Et enfin, ce splendide secrétaire donné par mon ami A. Sur la photo, on ne dirait pas, mais il est immense! Le haut du meuble m’arrive au niveau de la poitrine (bon, je ne suis pas grande non plus, héhé!). C’est une pure merveille, avec ses petits tiroirs en escalier et toutes ses clés, sa marqueterie! Je l’adore!

Voilà pour les dernières nouvelles. A venir, la chape Fermacell (granules d’égalisation et plaques), ce qui sera inédit pour moi! Une fois que le chauffage sera en place, bien sûr! Je n’ose pas vous dire « à bientôt », mais vous promets de donner des nouvelles aux prochains éléments intéressants! Vous pouvez toujours me suivre sur ma page Facebook, que je complète plus régulièrement.

Verrière, électricité, sanitaires, etc.

Après un mois et demi d’absence sur ce blog (à l’inverse de ma page Facebook que j’ai continué d’alimenter), je reviens vous donner des nouvelles! Il s’en sont passées, des choses, depuis la dernière fois! Au point que je n’ai plus eu de temps pour moi, ni même pour le jardin, c’est dire! Mais c’est tellement passionnant, ce qui se passe en ce moment! Je ne vais pas rentrer dans les détails, ça prendrait trop de temps. Voici les dernières actualités « en bref »:

Tout d’abord, la verrière est arrivée. Elle était si pesante et volumineuse qu’il a fallu sortir les vitres des châssis afin de pouvoir monter les éléments dans l’escalier. Un haut de porte (qui était de toute façon voué à disparaître) a même dû être enlevé.

20180405_174931

Comme je ne vais pas me perdre dans les détails, hop, on pourrait croire qu’une fée a donné un coup de baguette magique : voilà la véranda installée! Une bâche protège l’ouverture des intempéries.

20180411_175025

Son isolation et son faux plafond, installés plus tard, donnent un résultat très propre et lumineux!

20180514_182949

Pas mal, l’écran panoramique, non? Pleine vue sur les cimes et sur la montagne! La porte d’entrée de l’appartement s’ouvrira sur cette vue, pour un « effet woaw » garanti!

20180430_084904

Et finalement une bonne étanchéité au sol, afin qu’il ne pleuve pas dans ma salle à manger, située juste en-dessous!

20180426_074102

Les travaux intérieurs continuent, non sans un certain débarras (je crois toujours en avoir fini avec mon tri, ce qui est une illusion):

20180420_074709

L’isolation périphérique en laine de verre de 20 cm d’épaisseur est installée par mes soins. Je déteste faire ça : il faut se protéger avec combinaison, lunettes et masque. Inconfort et transpiration garantis! Mais c’est mieux que de subir les piques irritantes de cette laine!

20180413_204243

Les portes intérieures sont installées et seront peintes plus tard en blanc. Par mégarde, j’ai réussi à m’enfermer dans une pièce, alors que les poignées n’étaient pas encore montées! J’ai par miracle réussi à attraper un outil en passant le bras sous la porte et à me libérer. L’espace sous la porte est en effet énorme, mais a ses raisons d’être : le sol remontera de 12 centimètres avec la chape sèche, le parquet, etc.

20180422_181451

Voilà qui règle le problème:

20180505_142121

Il est désormais temps de séparer l’ancien « espace grenier » de son couloir afin d’en faire une vraie entrée. Je démonte la balustrade. A droite, la porte de la salle de bain.

20180422_214030

Hop, hop hop, on fixe un cadre, puis du placo. Et on se retrouve avec une loge pour armoire de vestibule!

Pour couronner le tout, la porte d’entrée (40 ou 50 kilos) est vissée à de solides montants en bois. J’en avais marre qu’elle me traîne dans les pattes, et de devoir la déplacer à droite et à gauche du chantier. Là elle a trouvé sa place! Ouf!

20180427_074154

Les cloisons sont habillées de placo. L’appartement prend forme.

20180505_142211

Arrive maintenant un point crucial, et passablement onéreux aussi, mais obligé: l’électricité! J’ai passé ma semaine de « vacances » avec mon électricien attitré pour l’aider. C’est beaucoup plus physique que je ne le pensais! Gainer une vieille maison, c’est un vrai casse-tête. Mais des jolies choses toutes neuves apparaissent peu à peu:

Un tableau électrique, semblable à un cœur qui envoie de l’énergie et de la lumière à toutes les pièces de l’appartement via ses artères bleues!

20180505_142034

Les artères de la cuisine:

20180506_204653

De jolies prises multiples modernes (le grenier n’avait jamais vu ça!):

20180505_142147

Certaines sont même pourvues d’une micro-ampoule au centre. Ce sont les veilleuses, qui servent à repérer l’interrupteur quand on sort de sa chambre la nuit. Il faut vraiment penser à tout!

20180506_204723

Quelle émotion en voyant l’appartement s’illuminer pour la première fois! Mon électricien, qui vient de Bosnie, dit que la tradition dans son pays est de suspendre une chemise neuve au plafond lorsque la première ampoule s’allume, dans un appartement nouvellement construit. Chemise à l’attention de celui qui a réalisé l’installation. C’est joli!

Pendant que lui installe les gaines, je fixe les rails au plafond. Un marathon de précision!

20180506_204751

Le placage du plafond commence. Il faut faire attention à ne pas le fixer trop bas, de manière à pouvoir ouvrir les portes de la terrasse! Bien évidemment, je me suis fait avoir au premier coup. Il a fallu remonter les suspentes de quelques crans.

20180510_161857

Changement incroyable de luminosité, même si les plaques sont grises!

20180512_183230

Les rampants sont fixés eux aussi. Je n’arrive pas à utiliser mon lève-plaque pour ces éléments-là. Heureusement que j’ai attrapé de bons muscles aux bras!

20180513_163016

Petit à petit, la première chambre prend forme. C’est un bonheur de pouvoir travailler le soir avec la lumière du plafonnier. Et pas avec ce projecteur qui éblouit et qu’il faut trimballer de pièce en pièce!

20180514_074138

La deuxième chambre n’est pas loin derrière, mais encore passablement encombrée. Il faudra que je range ma cave avant de pouvoir descendre tout ça. Comme quoi, quand on veut réaliser une tâche, il y en a toujours une plus énorme à accomplir en amont…

20180514_074317

Au tour de la salle de bain à présent! Celle-ci est recouverte de « placomarine », un placo spécial pour lieux humides. Les étapes successives en images: cloison brute, isolation et finalement placo.

20180505_094553

Côté canalisation, l’installation sera facile (pour une fois qu’une chose se passe aisément, ça fait du bien!!). Il suffit de passer dans une espèce de conduit qui rallie le grenier à la cave (il faisait aussi, à une autre époque, office de deux WC, sur les paliers).

20180514_182700

Le châssis de WC est fixé. Au milieu, l’écoulement pour le lavabo. Et à droite, le bac à douche. Une pente douce a été crée en découpant le plancher:

20180514_230945

Voici les grandes étapes de ce nouveau projet d’appartement qui, en moins de deux mois, a considérablement avancé! Bien plus que dans mes pronostics. Mais il y a encore du pain sur la planche! Ce sont souvent les finitions qui prennent du temps…

Et je termine sur une jolie photo du jardin qui renaît et que je vois hélas trop peu cette année:

20180508_185753

La maison, toute jolie dans le soleil couchant, avec son toit rutilant!

20180508_190322

… et bien sûr, Mademoiselle Chipie qui se la coule douce, pendant que son Humaine s’active au-dessus de sa tête 😉 A bientôt pour une nouvelle réunion de chantier!

20180514_065544