Archives

Voici les tuiles!

Alors que j’étais en conférence cet après-midi, mon téléphone a bipé deux fois. Pour le plus grand plaisir de mes mirettes, deux voisins adorables m’ont envoyé, à quelques minutes d’intervalle, des clichés de la toiture! Ça tombait bien, je mourais d’envie d’être une mouche pour voir ce qui se passait à l’instant même! Rhooo là lààà, je n’ai pas été déçue!

IMG_3152 (1000x667)

Le toit est si propre et joli que je regrette presque de n’avoir pas profité des échafaudages pour repeindre la façade. Ma foi… c’est le budget qui décide, et là il ne voulait pas.

IMG_3153 (1000x667)

La terrasse, avec sa gouttière et son mini tube de descente choupinet! Mais aussi ses belles ferblanteries et feuilles de plomb dans les bords.

IMG_3158 (1000x667)

Avant-après : ça se passe de commentaires, les photos parlent toutes seules!

Il y a une chose que j’aimerais vivement savoir : comment les palettes ont-elles été déposées sur le toit, à dix mètres de hauteur, et de chaque côté du toit? Alors là, mystère!

IMG_3164 (1000x667)

Tuiles entières à gauche, puis découpées à droite : l’arrête est en cours de préparation pour la pose des tuiles rondes.

IMG_3168 (667x1000)

J’ai hâte de découvrir la suite… même si je commence à percevoir, avec une pointe de tristesse, le moment où le chantier et ses miracles quotidiens seront finis. Et où je devrai enclencher la vitesse grand V pour commencer les intérieurs! Mais une aventure après l’autre, n’est-ce pas? Et un grand MERCI à M. et R. pour avoir joué les photographes!

Publicités

Travaux à J+1.5 mois

Chaque soir ou presque, c’est la surprise en rentrant du travail. Aujourd’hui, mon mini-guide accompagne ma tournée à la découverte des ferblanteries. Des espèces de « grilles » ont été fixées au-dessus des gouttières. J’imagine que c’est pour aérer sous la toiture? Banzaï a l’air hypnotisé, haha! A vrai dire, je ne le suis pas moins.

20180308_184432 (563x1000)

Mais le travail le plus impressionnant est ici : l’entourage de l’avant-toit de la terrasse! Celui-ci possède sa propre gouttière, c’est mignon! Quel changement!

20180312_175205 (1000x563)

Ensuite, les tuyaux de descente ont remplacé ceux en ferraille. J’avais justement arraché le précédent à cet endroit… en tirant sur un gros lierre grimpant qui s’était enroulé autour. Oups…

20180316_175417 (563x1000)

Les quatre tuyaux de descente cachent chacun un petit cadeau généreusement offert par ADR Toitures/Energies : une petite trappe s’ouvre… et en repliant les parties d’une certaine manière, la magie opère : les eaux de pluie ne dévalent plus dans les canalisations, mais dans ce petit bec! Ainsi, mon bassin ovale sera toujours alimenté en eau de pluie et des récupérateurs pourront être installés au pied des autres descentes. C’est chou n’est-ce pas?

 

D’après la fixation récente des lattes à tuiles et de la pose de cette tuile, j’en déduis que la dernière étape de la couverture est proche! Aussi, je me réjouis de vous donner bientôt des nouvelles! (En attendant, si vous souhaitez voir à quoi j’ai employé la présence des échafaudages au jardin, c’est ici… sur mon blog de jardinage!).

 

Les grands velux sont installés!

Coup de lumière ce matin!! Coup de baguette magique, devrais-je plutôt dire! Malgré la bâche opaque, fermée devant l’ouverture de la terrasse, on devine un magnifique soleil! Au sol, dans le rectangle, une épaisse isolation a été posée puis recouverte de panneaux de bois. Mais la star du jour, ça n’est pas la terrasse…

IMG-20180308-WA0007

…ce sont EUX! Les velux géants, avec leur 1m40 de largeur! Je suis aux anges! Les bâches opaques provisoires ont été retirées et c’est comme un jet de lumière énorme qui surgit dans ces lieux anciennement si obscurs!

IMG-20180308-WA0008

Une fois les murs et les plafonds habillés de couleurs claires, la lumière sera encore multipliée! Mais une chose après l’autre. Pour le moment, je savoure cette étape extraordinaire… avant d’attaquer les travaux intérieurs… très bientôt!

IMG-20180308-WA0006

Avant-après!

img_2968-1000x667img_2968-1000x667_2

Travaux à J+1 mois

Un mois déjà que les travaux ont commencé ! Malgré un froid intense (-14 degrés aujourd’hui, assortis d’un vent glacé), les travaux sur la toiture continuent. J’ai beaucoup de compassion pour ces braves ouvriers qui risquent engelures et crevasses pour nous mettre au chaud. Ils répondent simplement « on fait notre travail ». Mais pour moi, « leur travail » a une valeur considérable qu’ils ne soupçonnent même pas : il ne s’agit pas que d’assembler du bois, du cuivre et de la tuile. Ils créent de la sécurité et du confort aux vies qui sont là, à quelques centimètres sous leur œuvre!

Depuis mon dernier billet, des ferblanteries toutes neuves ont été installées. Adieu les fuites, qui coulaient partout autour de la maison et qui détrempaient les fondations! Surtout quand on sait que le plancher de Candice est directement posé sur terre battue!

20180223_172045 (563x1000)

Elles sont magnifiques, ces ferblanteries : toutes brillantes, avec une belle teinte chaude! Rien à voir avec le métal mangé de rouille d’avant. Il faut cependant bien avouer que la précédente rénovation de la toiture a peut-être été faite dans des temps peu prospères, où certains matériaux étaient chers et/ou difficiles à se procurer.

 

A l’intérieur, la zone de la véranda a été délimitée par une « ceinture » de bois. La verrière est en commande et sera posée à la fin des travaux.

20180224_152421 (1000x563)

Mais surtout… tadaaam, une étape que j’attendais avec beaucoup d’impatience : les velux! Les quatre petits ont été installés aujourd’hui. Les grands sont tellement lourds qu’il faudra quatre personnes pour les installer. Avant-après : quel changement!

 

Place à la modernité! Ça n’est pas souvent que je prononce cette phrase avec enthousiasme… Mais il y a des fois où le confort et la sécurité du bâtiment priment sur tout le reste!

20180228_172306 (563x1000)

La mezzanine, l’ultime étage qui se trouve au-dessus du futur appartement de mes parents. Ce sera l’atelier de mon bricoleur de père! L’espace peut sembler petit… c’est seulement une impression de la photo : je n’arrive même pas à fermer les velux, je dois monter sur un support, héhé! Bon, je fais 1m56 aussi 😉

20180228_171603 (1000x563)

A bientôt pour la suite! <3<3<3

Toiture, J+2 semaines

Voilà déjà deux semaines que les travaux de rénovation de la toiture ont débuté. Et c’est la magie au quotidien : chaque soir, en rentrant du travail, il y a une surprise nouvelle! Voici les derniers changements!

Tout d’abord, les fenêtres de toit! Ce sont des « monstres » de 140 x 134 cm. Regardez leur taille par rapport au diable, elles seront vraiment gigantesques! Il faudra une perche pour les ouvrir.

20180131_181520 (563x1000)

Une fois le chevêtre ci-dessus posé, ce sont des cadres en bois qui sont construits et insérés, pour recevoir les fenêtres de toit qui devraient arriver dans quelques jours.

20180203_125225 (1000x563)

La belle luminosité ainsi créée est malheureusement obscurcie par ces espèces de bâches protectrices. Il neige encore régulièrement ici, à 740 mètres d’altitude, mais heureusement pas en forte quantité.

20180207_175518 (1000x563)

Mais la plus grosse modification prévue, c’est la création de la terrasse dans la toiture. Il s’agit d’y pratiquer une ouverture et de construire un avant-toit qui garantira du soleil en été, de la neige en hiver et de la pluie. Contrairement à ce plan, il y aura une véranda à l’intérieur de la maison et non une simple baie vitrée comme ici. Mais c’est pour vous donner une idée du changement.

MaisonTravers2

Cette terrasse est prévue là. Pas le choix pour l’emplacement, il faut que ça soit entre deux poutres! Comme il n’y a que deux parcelles de jardin – une pour ma meilleure amie et une pour moi – je tenais à ce que mes parents aient aussi leur coin vert personnel.

img_2968-1000x667.jpg

La large corniche extérieure est démontée, de même que quelques planches de lambrissage. Un raccourci bien commode pour rejoindre l’échafaudage, comme le fait Schatz:

20180130_182130 (1000x563)

Au sol, le plancher est découpé et laisse entrevoir la surface de la terrasse, qui fera environ 9m carrés.

20180205_175038 (563x1000)

Le lambrissage a finalement été totalement supprimé et, en une journée, l’avant-toit a été construit! Ça fera un sacré écran panoramique sur la montagne! La caillasse au sol a été retirée: une isolation moderne sera installée à la place. Hé, ho, à l’étage en-dessous, il y a ma salle à manger! Je n’ai pas envie de geler 😉

20180207_175143 (563x1000)

Le raccord du neuf sur l’ancien! Difficile à croire que ma toiture a un jour été dans un si joli bois clair!

20180207_180129 (1000x563)

Vue depuis dehors. En fait, on ne voit rien car l’avant-toit est protégé par cette bâche bleu marine :

20180207_175424 (1000x563)

Clin d’œil : chez ADR Toitures, une vis, c’est ça!

20180131_180135 (563x1000)

Encore un étage plus haut (parce que oui, il y a encore un étage plus haut! Je ne vous l’avais encore jamais montré), c’est la mezzanine. Soit le futur atelier de mon père. On croirait plutôt un lieu hanté, avec toutes ces toiles d’araignées! Au début, je voulais supprimer cette mezzanine, pour avoir une hauteur sous plafond incroyable. Mais le côté pratique l’a emporté : il n’y a plus de cave disponible pour stocker… et un atelier a toujours été le rêve de mon père.

20180203_125619 (563x1000)

Retour à l’extérieur : un espèce de « cadre en bois » a été réalisé tout autour de la maison. Celui-ci est destiné à accueillir l’isolation en laine de bois, de 16 cm d’épaisseur.

20180207_175450 (563x1000)

La voilà justement qui arrive. Mes plates-bandeuuh! Heureusement, les plantes sont bien camouflées sous la terre et ce dépôt de palettes, dont les plus hautes atteignent le premier étage, ne leur nuira en rien.

20180208_174220 (1000x563)

J’ignore comment les ouvriers ont monté ces immenses palettes directement sur le toit…

20180208_175844 (563x1000)

Ce que je sais, en revanche, c’est que mon Banzaillou est terrorisé par tous ces mouvements. Il est allé se cacher dans le coin le plus inaccessible de la maison! Chipie, elle, s’en va de bonne heure à la ferme voisine et rentre à la nuit tombée (même le week-end, sait-on jamais!).

20180209_074248 (563x1000)

En une journée, l’isolation est installée. Comme quoi, rénover son toit en hiver semble bien moins périlleux qu’on pourrait l’imaginer! Il suffit de faire les bons travaux le bon jour… et la météo a été relativement sympa! Même si la neige n’est jamais bien loin, comme sur les montagnes en arrière-plan.

20180209_171128 (1000x563)

Et pour finir, les épis de faîtage que j’avais commandés l’automne dernier ont été sortis de leur carton, en attendant leur installation sur le toit. Ils sont ravissants et donneront une touche élégante au toit! C’est une trouvaille Leboncoin, un Monsieur qui fabriquait ça.

20180207_182042 (563x1000)

Et pas que! Il a eu la gentillesse de m’offrir une surprise magnifique, avec ce nichoir à oiseaux. Il est splendide, je l’adore! Il donnera magnifiquement bien sur le tronc de mon gros érable, niché dans le lierre! Quelle chance j’ai!

20180207_182100 (563x1000)

Sur ce, je vais aller rincer ma teinture à cheveux qui pose depuis une heure – soit bien plus que les recommandations de l’emballage. Quand je commence à vous raconter les aventures de la maison, je n’arrive plus à m’arrêter! Bon début de semaine à vous et à bientôt!

Déshabillage de la toiture

Tout d’abord, mea culpa pour le manque de nouvelles! C’est tellement l’ébullition depuis une semaine que je n’ai pas eu le temps d’écrire ici! Voici la suite! Je vous disais la dernière fois que les échafaudages étaient en cours d’installation. Voici la maison toute emballée, semblant attendre impatiemment la suite des opérations!

DSC03782 (1000x667)

Le lendemain matin, vers 6 heures, une drôle de bête géante était au rendez-vous: la grue! La grue! Ouaiiiis! Dotée d’éclairages fantastiques, elle s’est dépliée magnifiquement dans l’obscurité. On se serait cru à la fête foraine, devant une grande roue en construction! Un garçonnet avait des étoiles plein les yeux en la regardant!

DSC03785 (1000x667)

Le jour pointe et, une petite heure plus tard, la grue est prête à travailler. A mes yeux, le gros érable pouvait poser problème pour l’installation. Ha! La grue est deux fois plus haute que lui! Elle mesure 30 mètres de haut et peut soulever entre 2 et 8 tonnes (plus la charge est supportée à l’extrémité du bras, moins elle doit être pesante).

DSC03796 (1000x667)

La route étant en pente, le camion-grue doit être calé sur des plots en bois, sur de forts bras métalliques. Ce monstre de 50 tonnes semble flotter dans l’air!

20180130_131613 (1000x563)

Puis, ce sont les équipes d’ADR Toitures / Energies qui arrivent en force! Il a fallu annoncer l’occupation de la route auprès de la commune, tant il y aurait du monde. Désolée les voisins! J’ai de la chance, ils sont adorables. Et puis, ça fait un peu spectacle 😉

DSC03820 (1000x667)

La queue se rallonge encore avec l’arrivée de la benne géante et du matériel de charpente. Et moi je cours partout là au milieu, je parle à tout le monde : c’est la fête aujourd’hui! Jamais je n’aurai la chance d’assister à un plus gros chantier! J’ai l’impression que les ouvriers se demandent qui est cette drôle de petite dame à talons hauts qui met son nez partout. Ils ne savent pas que je suis (presque) aussi ouvrière qu’eux! 😀

IMG_3028 (1000x667)

Bon, trêve de blabla, il y a du pain sur la planche! Toutes les tuiles sont à enlever!

DSC03805 (1000x667)

Et voilà comment ça se passe ici! Adieu les goulottes à gravats et autre chichi: on monte directement la benne à hauteur d’homme et on jette tout dedans! Je n’avais jamais vu ça!

DSC03808 (1000x667)

Pour vider, là encore c’est spectaculaire : par un petit jeu de sangles déplacées, « bébé benne » est basculé et se vide en un clin d’œil dans la « grande benne »! A grands travaux, grands moyens! J’ai été très surprise de sentir une forte odeur de terre. Pas vraiment l’odeur d’une toiture saine…

Profitons du retour de la benne sur le toit pour monter du matériel! Il n’y a pas un moment de flottement, tout est très bien organisé! J’aurais adoré voyager dans cette benne volante!

IMG_3029 (1000x667)

 

Les lattes à tuiles sont dans un triste état, certaines sont spongieuses et toutes humides. Les chiens assis en tôle sont démontés. J’avais hâte de voir dégager ces vieux machins… et pourtant…

DSC03802 (1000x667)

…ça me fait un petit pincement au cœur de les voir partir pour la déchetterie. Je me réconforte à la pensée qu’ils seront recyclés en autre chose.

20180130_131541 (1000x563)

C’est à présent au tour des lattes à tuiles de s’envoler pour une autre vie de recyclage. Parce qu’on fait très attention à tout ça, pas question de mélanger tout et n’importe quoi! Il y a une benne pour le bois, une pour les gravats, une pour les tuiles, qui sont ensuite revalorisées. Et aussi une camionnette pour la ferraille.

DSC03832 (1000x667)

 

C’est enfin au tour de la cheminée de finir à la benne. Elle servait uniquement pour les fumées de la chaudière à mazout, qui n’existe plus. Vu comme ça, le conduit a l’air de rien, mais en-dessous, sous le toit…

DSC03827 (1000x667).jpg

… le massif de maçonnerie est autrement plus conséquent et traverse deux étages : celui-ci ainsi que la mezzanine du dessus! Ce mammouth inutile prend une place folle et ne sert plus à rien.

IMG_2970 (1000x667)

Heureusement pour moi (et pour mes bras/lombaires), ADR a accepté de m’en débarrasser et de tout évacuer par la « benne volante ». C’était ma grosse préoccupation, car s’il avait fallu tout évacuer dans des seaux et amener à la déchetterie, j’en aurais eu pour des semaines!

20180130_123632 (1000x563)

La disparition de ce monument transfigure les lieux!

20180130_180041 (1000x563)

Et comme c’est mon jour de chance, le coffre-fort de 400 kilos a lui aussi fendu les airs pour rentrer par le toit, qu’il ne quittera vraisemblablement plus jamais, tant il est lourd. Le plan de travail de la cuisine des parents – trop long pour emprunter le contour de l’escalier – a subi le même traitement.

20180130_175716 (563x1000)

Retour sur le toit, qui a été copieusement balayé et traité contre les insectes et les champignons. 159 ans de poussière, ça ressemble à ceci!

C’est ensuite l’ouverture pour la future terrasse qui est pratiquée dans le toit. Ça ne ressemble pas encore à grand-chose, mais c’est déjà un jet de lumière qui éclaire l’intérieur!

20180130_123718 (1000x563)

La corniche a pu être sciée à la tronçonneuse sans aucun souci. Celle-ci est en plâtre peint, étonnant non?

20180130_124718 (1000x563)

La vue qu’auront mes parents. Ils seront pour ainsi dire nichés dans les arbres!

20180130_125929 (1000x563)

Un pare-vapeur étanche est installé. La pluie et la neige peuvent venir, la maison ne craint plus les fuites, même sans ses tuiles! La journée touche à sa fin et un travail immense a été accompli! Merci à tout le monde! Comme dans les contes, j’ai l’impression que d’innombrables lutins sont venus accomplir des miracles en mon absence.

DSC03849 (1000x667)

Il est temps pour la grue de repartir vers d’autres horizons. Quant à nous, il reste encore beaucoup de choses à faire! A suivre!

20180130_174639 (1000x563)

Et un merci tout spécial à C. pour avoir pris quelques-unes de ces magnifiques photos!

Le chantier s’installe et prend ses marques!

Le dernier week-end a été consacré intégralement au rangement final du grenier avant l’arrivée du chantier. J’ai notamment dû déplacer la cuisine agencée et tout son électroménager au centre de « l’appartement », afin de dégager les murs, qui seront isolés par la suite à l’intérieur. J’ai aussi fini de démonter un ancien conduit de cheminée ainsi que quelques placards encastrés d’origine (1859… petit pincement au cœur).

IMG_2966 (1000x667)

Une future chambre. Elle fait exactement la même dimension que la mienne, située juste en-dessous. Deux Velux sont prévus, bien sûr! L’un d’eux mesurera 140 x 134 cm, soit l’un des plus grands modèles existants! Il faudra enlever deux chevrons pour l’installer, ça vous donne une idée!

IMG_2972 (1000x667)

La véranda-terrasse sera ouverte entre ces deux grosses poutres et rentrera à l’intérieur du logis, jusqu’à la barre en bois, par terre.

IMG_2968 (1000x667)

Et voilà où a fini toute ma sueur : condensée sur le chien assis en tôle! Haha!

IMG_2957 (667x1000)

J’en profite pour jeter un coup d’œil à la fenêtre. Vraiment, ce pauvre petit toit est à bout de forces! Il faudra bientôt le mettre au compost plutôt qu’aux déchets inertes, tellement il est moussu!

IMG_2960 (1000x667)

Le soir tombe, je crois que j’ai mérité un bon bain chaud pour éviter des courbatures!

20180128_171523 (750x1000)


De bon matin, deux camionnettes pleines d’échafaudages, sont arrivées, sonnant le coup d’envoi des travaux! Hélas pour les vaillants monteurs, il pleuvra toute la journée.

IMG_2930 (1000x667)

Le petit chef de chantier fait son tour d’inspection… Il doit être aussi ravi que moi, car le sureau, un instant menacé d’une taille, a pu être imbriqué dans l’échafaudage. C’est son griffoir préféré, vous comprenez (et mon pourvoyeur de gelée de sureau préféré aussi!).

IMG_2949 (1000x667)

Il est secondé par son assistante. Comme d’habitude, ce sont les filles les plus téméraires, ici!

IMG_2942 (1000x667)

Et voici la maison sous un angle que je ne vous montre pratiquement jamais : sa belle face! C’est aussi l’entrée de l’appartement de ma meilleure amie Candice, au rez. Moi, je rentre par l’arrière, où il n’y avait auparavant ni porte ni allée. Autrefois, je devais traverser son logis pour monter chez moi, ce qui était très peu pratique 😉

IMG_2979 (1000x667).jpg

Fin du montage des échafaudages! Que le slogan de Roth Échafaudages me porte bonheur 🙂

20180129_174405 (1000x563)

C’est ensuite le maître d’œuvre qui arrive, la société ADR Toitures / Energies. Quelle ribambelle de véhicules, juste pour ma petite maison! La voirie a été prévenue que la rue serait occupée (désolée les voisins!!).

27067855_1235379173273007_443765229924480025_n.jpg

Une table est dressée, les plans étalés, on discute, le géomètre prend des mesures précises pour la future terrasse. C’est incroyable : les mesures sont directement envoyées dans un ordinateur et le plan se dessine « tout seul », comme par magie! Puis, afin de sonder l’emplacement de la corniche, pas de chichi : on creuse directement dans le mur!

IMG_2998 (1000x667)

Et la lumière fut! Voilà qui a symbolisé le moment fort de cette journée : la lumière qui pénètre dans les ténèbres de ce grenier. Quand je suis arrivée à l’étage, je suis presque restée figée sur l’escalier tant c’était beau, cette poussière qui dansait dans le soleil!

IMG_3008 (667x1000)

En passant la tête par ce trou (et en salissant copieusement mes habits de bureau au passage, mais la tentation était trop forte, haha!)… voilà la vue qu’auront mes parents: entre cimes et montagnes!

20180129_125106 (563x1000)

En rentrant du travail, descendant du train, je vois cette bestiole colossale et inhabituelle devant les voies, à deux pas de chez moi. Le conducteur est là, je vais le voir. « Bonjour, êtes-vous là pour la maison, un peu plus bas? ». « Oui, j’installe la grue demain à la première heure ». Wouaaah!! Vous avez vu ce truc!? Comme j’ai compris, cette grue apportera une « petite benne » à la hauteur du toit, afin que les ouvriers jettent les tuiles dedans. La petite benne sera vidée dans une grande benne, disposée sur la route (désolée les voisins!!). C’est incroyable! J’ai mal au ventre tellement je me réjouis de voir ça (j’adore les machines)! Vivement demain!

20180129_174232 (1000x563)