Archives

Verrière, électricité, sanitaires, etc.

Après un mois et demi d’absence sur ce blog (à l’inverse de ma page Facebook que j’ai continué d’alimenter), je reviens vous donner des nouvelles! Il s’en sont passées, des choses, depuis la dernière fois! Au point que je n’ai plus eu de temps pour moi, ni même pour le jardin, c’est dire! Mais c’est tellement passionnant, ce qui se passe en ce moment! Je ne vais pas rentrer dans les détails, ça prendrait trop de temps. Voici les dernières actualités « en bref »:

Tout d’abord, la verrière est arrivée. Elle était si pesante et volumineuse qu’il a fallu sortir les vitres des châssis afin de pouvoir monter les éléments dans l’escalier. Un haut de porte (qui était de toute façon voué à disparaître) a même dû être enlevé.

20180405_174931

Comme je ne vais pas me perdre dans les détails, hop, on pourrait croire qu’une fée a donné un coup de baguette magique : voilà la véranda installée! Une bâche protège l’ouverture des intempéries.

20180411_175025

Son isolation et son faux plafond, installés plus tard, donnent un résultat très propre et lumineux!

20180514_182949

Pas mal, l’écran panoramique, non? Pleine vue sur les cimes et sur la montagne! La porte d’entrée de l’appartement s’ouvrira sur cette vue, pour un « effet woaw » garanti!

20180430_084904

Et finalement une bonne étanchéité au sol, afin qu’il ne pleuve pas dans ma salle à manger, située juste en-dessous!

20180426_074102

Les travaux intérieurs continuent, non sans un certain débarras (je crois toujours en avoir fini avec mon tri, ce qui est une illusion):

20180420_074709

L’isolation périphérique en laine de verre de 20 cm d’épaisseur est installée par mes soins. Je déteste faire ça : il faut se protéger avec combinaison, lunettes et masque. Inconfort et transpiration garantis! Mais c’est mieux que de subir les piques irritantes de cette laine!

20180413_204243

Les portes intérieures sont installées et seront peintes plus tard en blanc. Par mégarde, j’ai réussi à m’enfermer dans une pièce, alors que les poignées n’étaient pas encore montées! J’ai par miracle réussi à attraper un outil en passant le bras sous la porte et à me libérer. L’espace sous la porte est en effet énorme, mais a ses raisons d’être : le sol remontera de 12 centimètres avec la chape sèche, le parquet, etc.

20180422_181451

Voilà qui règle le problème:

20180505_142121

Il est désormais temps de séparer l’ancien « espace grenier » de son couloir afin d’en faire une vraie entrée. Je démonte la balustrade. A droite, la porte de la salle de bain.

20180422_214030

Hop, hop hop, on fixe un cadre, puis du placo. Et on se retrouve avec une loge pour armoire de vestibule!

Pour couronner le tout, la porte d’entrée (40 ou 50 kilos) est vissée à de solides montants en bois. J’en avais marre qu’elle me traîne dans les pattes, et de devoir la déplacer à droite et à gauche du chantier. Là elle a trouvé sa place! Ouf!

20180427_074154

Les cloisons sont habillées de placo. L’appartement prend forme.

20180505_142211

Arrive maintenant un point crucial, et passablement onéreux aussi, mais obligé: l’électricité! J’ai passé ma semaine de « vacances » avec mon électricien attitré pour l’aider. C’est beaucoup plus physique que je ne le pensais! Gainer une vieille maison, c’est un vrai casse-tête. Mais des jolies choses toutes neuves apparaissent peu à peu:

Un tableau électrique, semblable à un cœur qui envoie de l’énergie et de la lumière à toutes les pièces de l’appartement via ses artères bleues!

20180505_142034

Les artères de la cuisine:

20180506_204653

De jolies prises multiples modernes (le grenier n’avait jamais vu ça!):

20180505_142147

Certaines sont même pourvues d’une micro-ampoule au centre. Ce sont les veilleuses, qui servent à repérer l’interrupteur quand on sort de sa chambre la nuit. Il faut vraiment penser à tout!

20180506_204723

Quelle émotion en voyant l’appartement s’illuminer pour la première fois! Mon électricien, qui vient de Bosnie, dit que la tradition dans son pays est de suspendre une chemise neuve au plafond lorsque la première ampoule s’allume, dans un appartement nouvellement construit. Chemise à l’attention de celui qui a réalisé l’installation. C’est joli!

Pendant que lui installe les gaines, je fixe les rails au plafond. Un marathon de précision!

20180506_204751

Le placage du plafond commence. Il faut faire attention à ne pas le fixer trop bas, de manière à pouvoir ouvrir les portes de la terrasse! Bien évidemment, je me suis fait avoir au premier coup. Il a fallu remonter les suspentes de quelques crans.

20180510_161857

Changement incroyable de luminosité, même si les plaques sont grises!

20180512_183230

Les rampants sont fixés eux aussi. Je n’arrive pas à utiliser mon lève-plaque pour ces éléments-là. Heureusement que j’ai attrapé de bons muscles aux bras!

20180513_163016

Petit à petit, la première chambre prend forme. C’est un bonheur de pouvoir travailler le soir avec la lumière du plafonnier. Et pas avec ce projecteur qui éblouit et qu’il faut trimballer de pièce en pièce!

20180514_074138

La deuxième chambre n’est pas loin derrière, mais encore passablement encombrée. Il faudra que je range ma cave avant de pouvoir descendre tout ça. Comme quoi, quand on veut réaliser une tâche, il y en a toujours une plus énorme à accomplir en amont…

20180514_074317

Au tour de la salle de bain à présent! Celle-ci est recouverte de « placomarine », un placo spécial pour lieux humides. Les étapes successives en images: cloison brute, isolation et finalement placo.

20180505_094553

Côté canalisation, l’installation sera facile (pour une fois qu’une chose se passe aisément, ça fait du bien!!). Il suffit de passer dans une espèce de conduit qui rallie le grenier à la cave (il faisait aussi, à une autre époque, office de deux WC, sur les paliers).

20180514_182700

Le châssis de WC est fixé. Au milieu, l’écoulement pour le lavabo. Et à droite, le bac à douche. Une pente douce a été crée en découpant le plancher:

20180514_230945

Voici les grandes étapes de ce nouveau projet d’appartement qui, en moins de deux mois, a considérablement avancé! Bien plus que dans mes pronostics. Mais il y a encore du pain sur la planche! Ce sont souvent les finitions qui prennent du temps…

Et je termine sur une jolie photo du jardin qui renaît et que je vois hélas trop peu cette année:

20180508_185753

La maison, toute jolie dans le soleil couchant, avec son toit rutilant!

20180508_190322

… et bien sûr, Mademoiselle Chipie qui se la coule douce, pendant que son Humaine s’active au-dessus de sa tête 😉 A bientôt pour une nouvelle réunion de chantier!

20180514_065544

Publicités

Les travaux dans les combles ont commencé!

Une aventure tire à sa fin… celle de la rénovation et de l’isolation de la toiture. Les épis de faîtage ont été installés jeudi dernier juste avant Pâques. Il reste seulement la verrière à installer. Du coup, j’avais champ libre durant quatre jours pour… commencer les travaux dans les combles! J’aurais voulu jardiner, mais la météo a décrété l’état de neige.

IMG_3206 (1000x545)

Donc, cette nouvelle aventure commence par un petit tour de shopping afin de faire le plein de matériaux : laine de roche, porte en bois et son bâti, plaques de plâtre, divers profilés métalliques pour construire une ossature, etc.

20180324_163042 (563x1000)

Mais avant de procéder à un joyeux montage de cloison, il faut débarrasser cette zone qui sera (avec beaucoup d’imagination) une chambre et une salle de bain.

IMG_2971 (1000x667)

Une fois la place à peu près nette, je commence à délimiter au sol la paroi de la chambre, qui sera à droite de l’escalier. Je précise que ça sera une chambre, parce qu’on ne voit pas encore grand-chose. Regardez-moi ce plafond, avec ces poutres et ces chevrons, tous de niveaux différents : il est impossible d’installer un rail de plafond de manière cohérente et simple, sans rajouter des cales et autres micmacs un peu partout! Un vrai délice pour les adeptes des jeux de patience, groupe dont je ne fais pas partie. Mais ça ira…

20180325_221639 (1000x563)

L’espace qu’on voit ci-dessous, accolé à la chambre, sera la salle de bain. J’ai doublé la cloison de gauche, qui donne sur la cage d’escalier non chauffée. La pose de l’isolation commence donc! J’ai choisi de la laine de roche, qui ne pique pas partout, à l’inverse de cette peste de laine de verre.

20180402_192824 (1000x563)

En face de la chambre que nous avons vue plus haut, ça sera la cuisine. La voici avant les travaux de rénovation de la toiture. Un grenier, quoi! Brrr, c’est lugubre…

IMG_2969 (1000x667)

Et la voici avec son grand velux! J’ai aligné provisoirement quelques meubles de cuisine, achetés sur un site de petites annonces, afin d’avoir une idée du résultat « fini ». C’est plus encourageant de les voir ainsi que tassés dans un coin, sous des plastiques! Il faudra également faire venir l’eau et installer des évacuations, depuis ma cuisine, qui est juste en-dessous.

20180402_193032 (1000x563)

Je vous parlais plus haut de la construction d’une chambre. Quand on est à l’intérieur, voici ce qu’on voyait avant les travaux (en prévision des images suivantes, prenez comme repère la grosse poutre à gauche!):

IMG_2970 (1000x667)

Puis pendant le démontage du double conduit d’évacuation (que j’appelais « le mammouth »)…

20180130_123632 (1000x563)

Et après ramassage des gravats… quel espace de gagné!

29572432_1276801885797402_4962889208706733396_n

Pour terminer, la vue a radicalement changé, puisque je viens de construire les cloisons en placo 🙂 Cette chambre, qui sera celle de mon Pap’s, aura une superficie d’environ 20 mètres carrés.

20180402_192924 (1000x563)

Et pour finir, je démonte quelques mètres carrés d’un faux plafond en planches, tâche que je redoutais, pour la poussière qu’elle dégage. Masque obligatoire, sous peine de crise d’asthme!

29695024_1279080712236186_8042298293468636545_n

Toutefois, cette tâche peu ragoûtante m’a permis de découvrir des merveilles, parmi les vieilles noisettes et les petits os d’animaux: une boule à thé ancienne (que j’avais prise à première vue pour une pomme pourrie):

Du haut de l’échelle, mon œil a été attiré par une espèce de boucle rouillée. Sûrement un piton ou un crochet oublié là, me suis-je dit. Mais non! Il s’agissait en fait d’une magnifique clé, probablement à remonter les pendules, que son malheureux propriétaire a dû chercher partout! Elle est certainement restée là depuis plusieurs dizaines d’années! Elle a un petit cœur au milieu, c’est de bon augure ❤

Et sur cette émouvante trouvaille, je vous dis « à la prochaine » pour la suite, en espérant que vous avez apprécié également cette période de Pâques! Moi, j’ai été… comblée! 😀

Travaux à J+1.5 mois

Chaque soir ou presque, c’est la surprise en rentrant du travail. Aujourd’hui, mon mini-guide accompagne ma tournée à la découverte des ferblanteries. Des espèces de « grilles » ont été fixées au-dessus des gouttières. J’imagine que c’est pour aérer sous la toiture? Banzaï a l’air hypnotisé, haha! A vrai dire, je ne le suis pas moins.

20180308_184432 (563x1000)

Mais le travail le plus impressionnant est ici : l’entourage de l’avant-toit de la terrasse! Celui-ci possède sa propre gouttière, c’est mignon! Quel changement!

20180312_175205 (1000x563)

Ensuite, les tuyaux de descente ont remplacé ceux en ferraille. J’avais justement arraché le précédent à cet endroit… en tirant sur un gros lierre grimpant qui s’était enroulé autour. Oups…

20180316_175417 (563x1000)

Les quatre tuyaux de descente cachent chacun un petit cadeau généreusement offert par ADR Toitures/Energies : une petite trappe s’ouvre… et en repliant les parties d’une certaine manière, la magie opère : les eaux de pluie ne dévalent plus dans les canalisations, mais dans ce petit bec! Ainsi, mon bassin ovale sera toujours alimenté en eau de pluie et des récupérateurs pourront être installés au pied des autres descentes. C’est chou n’est-ce pas?

 

D’après la fixation récente des lattes à tuiles et de la pose de cette tuile, j’en déduis que la dernière étape de la couverture est proche! Aussi, je me réjouis de vous donner bientôt des nouvelles! (En attendant, si vous souhaitez voir à quoi j’ai employé la présence des échafaudages au jardin, c’est ici… sur mon blog de jardinage!).

 

Travaux à J+1 mois

Un mois déjà que les travaux ont commencé ! Malgré un froid intense (-14 degrés aujourd’hui, assortis d’un vent glacé), les travaux sur la toiture continuent. J’ai beaucoup de compassion pour ces braves ouvriers qui risquent engelures et crevasses pour nous mettre au chaud. Ils répondent simplement « on fait notre travail ». Mais pour moi, « leur travail » a une valeur considérable qu’ils ne soupçonnent même pas : il ne s’agit pas que d’assembler du bois, du cuivre et de la tuile. Ils créent de la sécurité et du confort aux vies qui sont là, à quelques centimètres sous leur œuvre!

Depuis mon dernier billet, des ferblanteries toutes neuves ont été installées. Adieu les fuites, qui coulaient partout autour de la maison et qui détrempaient les fondations! Surtout quand on sait que le plancher de Candice est directement posé sur terre battue!

20180223_172045 (563x1000)

Elles sont magnifiques, ces ferblanteries : toutes brillantes, avec une belle teinte chaude! Rien à voir avec le métal mangé de rouille d’avant. Il faut cependant bien avouer que la précédente rénovation de la toiture a peut-être été faite dans des temps peu prospères, où certains matériaux étaient chers et/ou difficiles à se procurer.

 

A l’intérieur, la zone de la véranda a été délimitée par une « ceinture » de bois. La verrière est en commande et sera posée à la fin des travaux.

20180224_152421 (1000x563)

Mais surtout… tadaaam, une étape que j’attendais avec beaucoup d’impatience : les velux! Les quatre petits ont été installés aujourd’hui. Les grands sont tellement lourds qu’il faudra quatre personnes pour les installer. Avant-après : quel changement!

 

Place à la modernité! Ça n’est pas souvent que je prononce cette phrase avec enthousiasme… Mais il y a des fois où le confort et la sécurité du bâtiment priment sur tout le reste!

20180228_172306 (563x1000)

La mezzanine, l’ultime étage qui se trouve au-dessus du futur appartement de mes parents. Ce sera l’atelier de mon bricoleur de père! L’espace peut sembler petit… c’est seulement une impression de la photo : je n’arrive même pas à fermer les velux, je dois monter sur un support, héhé! Bon, je fais 1m56 aussi 😉

20180228_171603 (1000x563)

A bientôt pour la suite! <3<3<3

Toiture, J+2 semaines

Voilà déjà deux semaines que les travaux de rénovation de la toiture ont débuté. Et c’est la magie au quotidien : chaque soir, en rentrant du travail, il y a une surprise nouvelle! Voici les derniers changements!

Tout d’abord, les fenêtres de toit! Ce sont des « monstres » de 140 x 134 cm. Regardez leur taille par rapport au diable, elles seront vraiment gigantesques! Il faudra une perche pour les ouvrir.

20180131_181520 (563x1000)

Une fois le chevêtre ci-dessus posé, ce sont des cadres en bois qui sont construits et insérés, pour recevoir les fenêtres de toit qui devraient arriver dans quelques jours.

20180203_125225 (1000x563)

La belle luminosité ainsi créée est malheureusement obscurcie par ces espèces de bâches protectrices. Il neige encore régulièrement ici, à 740 mètres d’altitude, mais heureusement pas en forte quantité.

20180207_175518 (1000x563)

Mais la plus grosse modification prévue, c’est la création de la terrasse dans la toiture. Il s’agit d’y pratiquer une ouverture et de construire un avant-toit qui garantira du soleil en été, de la neige en hiver et de la pluie. Contrairement à ce plan, il y aura une véranda à l’intérieur de la maison et non une simple baie vitrée comme ici. Mais c’est pour vous donner une idée du changement.

MaisonTravers2

Cette terrasse est prévue là. Pas le choix pour l’emplacement, il faut que ça soit entre deux poutres! Comme il n’y a que deux parcelles de jardin – une pour ma meilleure amie et une pour moi – je tenais à ce que mes parents aient aussi leur coin vert personnel.

img_2968-1000x667.jpg

La large corniche extérieure est démontée, de même que quelques planches de lambrissage. Un raccourci bien commode pour rejoindre l’échafaudage, comme le fait Schatz:

20180130_182130 (1000x563)

Au sol, le plancher est découpé et laisse entrevoir la surface de la terrasse, qui fera environ 9m carrés.

20180205_175038 (563x1000)

Le lambrissage a finalement été totalement supprimé et, en une journée, l’avant-toit a été construit! Ça fera un sacré écran panoramique sur la montagne! La caillasse au sol a été retirée: une isolation moderne sera installée à la place. Hé, ho, à l’étage en-dessous, il y a ma salle à manger! Je n’ai pas envie de geler 😉

20180207_175143 (563x1000)

Le raccord du neuf sur l’ancien! Difficile à croire que ma toiture a un jour été dans un si joli bois clair!

20180207_180129 (1000x563)

Vue depuis dehors. En fait, on ne voit rien car l’avant-toit est protégé par cette bâche bleu marine :

20180207_175424 (1000x563)

Clin d’œil : chez ADR Toitures, une vis, c’est ça!

20180131_180135 (563x1000)

Encore un étage plus haut (parce que oui, il y a encore un étage plus haut! Je ne vous l’avais encore jamais montré), c’est la mezzanine. Soit le futur atelier de mon père. On croirait plutôt un lieu hanté, avec toutes ces toiles d’araignées! Au début, je voulais supprimer cette mezzanine, pour avoir une hauteur sous plafond incroyable. Mais le côté pratique l’a emporté : il n’y a plus de cave disponible pour stocker… et un atelier a toujours été le rêve de mon père.

20180203_125619 (563x1000)

Retour à l’extérieur : un espèce de « cadre en bois » a été réalisé tout autour de la maison. Celui-ci est destiné à accueillir l’isolation en laine de bois, de 16 cm d’épaisseur.

20180207_175450 (563x1000)

La voilà justement qui arrive. Mes plates-bandeuuh! Heureusement, les plantes sont bien camouflées sous la terre et ce dépôt de palettes, dont les plus hautes atteignent le premier étage, ne leur nuira en rien.

20180208_174220 (1000x563)

J’ignore comment les ouvriers ont monté ces immenses palettes directement sur le toit…

20180208_175844 (563x1000)

Ce que je sais, en revanche, c’est que mon Banzaillou est terrorisé par tous ces mouvements. Il est allé se cacher dans le coin le plus inaccessible de la maison! Chipie, elle, s’en va de bonne heure à la ferme voisine et rentre à la nuit tombée (même le week-end, sait-on jamais!).

20180209_074248 (563x1000)

En une journée, l’isolation est installée. Comme quoi, rénover son toit en hiver semble bien moins périlleux qu’on pourrait l’imaginer! Il suffit de faire les bons travaux le bon jour… et la météo a été relativement sympa! Même si la neige n’est jamais bien loin, comme sur les montagnes en arrière-plan.

20180209_171128 (1000x563)

Et pour finir, les épis de faîtage que j’avais commandés l’automne dernier ont été sortis de leur carton, en attendant leur installation sur le toit. Ils sont ravissants et donneront une touche élégante au toit! C’est une trouvaille Leboncoin, un Monsieur qui fabriquait ça.

20180207_182042 (563x1000)

Et pas que! Il a eu la gentillesse de m’offrir une surprise magnifique, avec ce nichoir à oiseaux. Il est splendide, je l’adore! Il donnera magnifiquement bien sur le tronc de mon gros érable, niché dans le lierre! Quelle chance j’ai!

20180207_182100 (563x1000)

Sur ce, je vais aller rincer ma teinture à cheveux qui pose depuis une heure – soit bien plus que les recommandations de l’emballage. Quand je commence à vous raconter les aventures de la maison, je n’arrive plus à m’arrêter! Bon début de semaine à vous et à bientôt!

Colorix annonce la couleur (de ma façade)

Travailler dans une Haute Ecole Spécialisée (l’équivalent d’une université, mais davantage axée sur la pratique) recèle toujours des découvertes passionnantes! Un collègue ingénieur m’a prêté un outil appelé ColorCatch2, dont il est l’un des développeurs. Ce petit bijou est capable d’identifier une couleur, dès qu’on l’applique sur une surface. Inutile d’éplucher les milliers de références colorimétriques des nombreux nuanciers existants (pantone, NCS, RAL et j’en passe)! Le résultat est vraiment saisissant, il est tombé pile poil sur la bonne teinte. Pour confirmer, j’ai posé quelques fragments de façade sur l’une des nuances identifiées (dans mon cas, il en a suggéré deux). Bien sûr, en photo, les couleurs changent encore, mais en réalité c’est vraiment identique!

Ainsi, je pourrai peindre la structure en bois de mes nids d’hirondelles, pour qu’elle soit plus discrète sur la façade!

20180208_201423 (1000x563).jpg

Pour davantage d’informations sur la société Colorix, qui a développé un outil plus récent que celui que je vous ai présenté, vous pouvez consulter https://www.colorix.com/fr/

COLORCATCH_NANO_FR_Nuancier_RAL.jpg

Cette entrée a été publiée le 11 février 2018, dans Non classé.

Déshabillage de la toiture

Tout d’abord, mea culpa pour le manque de nouvelles! C’est tellement l’ébullition depuis une semaine que je n’ai pas eu le temps d’écrire ici! Voici la suite! Je vous disais la dernière fois que les échafaudages étaient en cours d’installation. Voici la maison toute emballée, semblant attendre impatiemment la suite des opérations!

DSC03782 (1000x667)

Le lendemain matin, vers 6 heures, une drôle de bête géante était au rendez-vous: la grue! La grue! Ouaiiiis! Dotée d’éclairages fantastiques, elle s’est dépliée magnifiquement dans l’obscurité. On se serait cru à la fête foraine, devant une grande roue en construction! Un garçonnet avait des étoiles plein les yeux en la regardant!

DSC03785 (1000x667)

Le jour pointe et, une petite heure plus tard, la grue est prête à travailler. A mes yeux, le gros érable pouvait poser problème pour l’installation. Ha! La grue est deux fois plus haute que lui! Elle mesure 30 mètres de haut et peut soulever entre 2 et 8 tonnes (plus la charge est supportée à l’extrémité du bras, moins elle doit être pesante).

DSC03796 (1000x667)

La route étant en pente, le camion-grue doit être calé sur des plots en bois, sur de forts bras métalliques. Ce monstre de 50 tonnes semble flotter dans l’air!

20180130_131613 (1000x563)

Puis, ce sont les équipes d’ADR Toitures / Energies qui arrivent en force! Il a fallu annoncer l’occupation de la route auprès de la commune, tant il y aurait du monde. Désolée les voisins! J’ai de la chance, ils sont adorables. Et puis, ça fait un peu spectacle 😉

DSC03820 (1000x667)

La queue se rallonge encore avec l’arrivée de la benne géante et du matériel de charpente. Et moi je cours partout là au milieu, je parle à tout le monde : c’est la fête aujourd’hui! Jamais je n’aurai la chance d’assister à un plus gros chantier! J’ai l’impression que les ouvriers se demandent qui est cette drôle de petite dame à talons hauts qui met son nez partout. Ils ne savent pas que je suis (presque) aussi ouvrière qu’eux! 😀

IMG_3028 (1000x667)

Bon, trêve de blabla, il y a du pain sur la planche! Toutes les tuiles sont à enlever!

DSC03805 (1000x667)

Et voilà comment ça se passe ici! Adieu les goulottes à gravats et autre chichi: on monte directement la benne à hauteur d’homme et on jette tout dedans! Je n’avais jamais vu ça!

DSC03808 (1000x667)

Pour vider, là encore c’est spectaculaire : par un petit jeu de sangles déplacées, « bébé benne » est basculé et se vide en un clin d’œil dans la « grande benne »! A grands travaux, grands moyens! J’ai été très surprise de sentir une forte odeur de terre. Pas vraiment l’odeur d’une toiture saine…

Profitons du retour de la benne sur le toit pour monter du matériel! Il n’y a pas un moment de flottement, tout est très bien organisé! J’aurais adoré voyager dans cette benne volante!

IMG_3029 (1000x667)

 

Les lattes à tuiles sont dans un triste état, certaines sont spongieuses et toutes humides. Les chiens assis en tôle sont démontés. J’avais hâte de voir dégager ces vieux machins… et pourtant…

DSC03802 (1000x667)

…ça me fait un petit pincement au cœur de les voir partir pour la déchetterie. Je me réconforte à la pensée qu’ils seront recyclés en autre chose.

20180130_131541 (1000x563)

C’est à présent au tour des lattes à tuiles de s’envoler pour une autre vie de recyclage. Parce qu’on fait très attention à tout ça, pas question de mélanger tout et n’importe quoi! Il y a une benne pour le bois, une pour les gravats, une pour les tuiles, qui sont ensuite revalorisées. Et aussi une camionnette pour la ferraille.

DSC03832 (1000x667)

 

C’est enfin au tour de la cheminée de finir à la benne. Elle servait uniquement pour les fumées de la chaudière à mazout, qui n’existe plus. Vu comme ça, le conduit a l’air de rien, mais en-dessous, sous le toit…

DSC03827 (1000x667).jpg

… le massif de maçonnerie est autrement plus conséquent et traverse deux étages : celui-ci ainsi que la mezzanine du dessus! Ce mammouth inutile prend une place folle et ne sert plus à rien.

IMG_2970 (1000x667)

Heureusement pour moi (et pour mes bras/lombaires), ADR a accepté de m’en débarrasser et de tout évacuer par la « benne volante ». C’était ma grosse préoccupation, car s’il avait fallu tout évacuer dans des seaux et amener à la déchetterie, j’en aurais eu pour des semaines!

20180130_123632 (1000x563)

La disparition de ce monument transfigure les lieux!

20180130_180041 (1000x563)

Et comme c’est mon jour de chance, le coffre-fort de 400 kilos a lui aussi fendu les airs pour rentrer par le toit, qu’il ne quittera vraisemblablement plus jamais, tant il est lourd. Le plan de travail de la cuisine des parents – trop long pour emprunter le contour de l’escalier – a subi le même traitement.

20180130_175716 (563x1000)

Retour sur le toit, qui a été copieusement balayé et traité contre les insectes et les champignons. 159 ans de poussière, ça ressemble à ceci!

C’est ensuite l’ouverture pour la future terrasse qui est pratiquée dans le toit. Ça ne ressemble pas encore à grand-chose, mais c’est déjà un jet de lumière qui éclaire l’intérieur!

20180130_123718 (1000x563)

La corniche a pu être sciée à la tronçonneuse sans aucun souci. Celle-ci est en plâtre peint, étonnant non?

20180130_124718 (1000x563)

La vue qu’auront mes parents. Ils seront pour ainsi dire nichés dans les arbres!

20180130_125929 (1000x563)

Un pare-vapeur étanche est installé. La pluie et la neige peuvent venir, la maison ne craint plus les fuites, même sans ses tuiles! La journée touche à sa fin et un travail immense a été accompli! Merci à tout le monde! Comme dans les contes, j’ai l’impression que d’innombrables lutins sont venus accomplir des miracles en mon absence.

DSC03849 (1000x667)

Il est temps pour la grue de repartir vers d’autres horizons. Quant à nous, il reste encore beaucoup de choses à faire! A suivre!

20180130_174639 (1000x563)

Et un merci tout spécial à C. pour avoir pris quelques-unes de ces magnifiques photos!