Archive | janvier 2013

Médaillon de plafond en plâtre

 

Voici un joli cadeau fait à mon plafond, déniché sur eBay Allemagne. Ce joli « Deckenspiegel » – ou miroir de plafond en allemand – aura l’avantage de camoufler un peu les irrégularités du plafond. Je me réjouis de le recevoir et espère qu’il sera en bon état… car c’est du plâtre véritable et non du synthétique!

Deckenspiegel

Publicités

Parquet du salon monté

Voilà deux jours que j’ai passés avec mon casse-tête géant (maintenant j’ai des courbatures géantes!).

Le souci principal que j’ai rencontré était de remonter le parquet à l’identique. Pourquoi cette lubie? Parce que j’avais peur qu’au fur et à mesure des assemblages au hasard, les pièces ne correspondent plus entre elles. Je me suis donc aidée des rayes et autres taches et j’ai pu reconstituer quelques paires. Mais au fur et à mesure de mon avancement, je me suis aperçue que la chambre qui abritait ce parquet à l’origine ne devait pas être carrée comme la mienne. Problème…

20130126_165729

J’ai donc abandonné ma première idée et ai mélangé les carreaux restants dans les emplacements vides. A mon soulagement, comme ils avaient tous la même taille, ce mélange n’a pas posé de problème. Une fois les demi-carrés du pourtour montées, j’aurais pu placer tous les carreaux entiers au hasard! Voici le résultat (le parquet n’est pas encore fixé, il est juste posé). Les bordures faites sur mesure viendront ensuite, pour ajuster l’ensemble au format de ma pièce, qui est plus grande que le parquet. Ne dirait-on pas une salle de bal miniature, avec ces lustres?

20130127_144430

Malgré les échardes, les bobos et les mains sales, ce fut un week-end très constructif (au sens propre)!

20130127_170915

Alors que je scrutais mes carreaux, le nez au sol, j’ai vu quelque chose d’insolite dépasser d’une plinthe. Il s’agissait d’une publicité gaufrée et cartonnée (c’était apparement une étiquette, vu le petit oeillet en haut). D’après mes recherches sur Internet, Grisel-Delachaux Travers était une société active en 1898! Voilà enfin un VRAI trésor!

20130127_141512

Prochaine étape pour ce parquet : un bon ponçage qui lui redonnera sa clarté car là il est assez foncé!   Et pendant que la nana bosse… que ça soit sur le radiateur ou dans le panier à linge, les quatre gaillards de la maison se la coulent douce!

20130127_140447
Cette entrée a été publiée le 26 janvier 2013 dans Salon, et est taguée .

Pose du parquet : test

*Frémit de plaisir* : mon joli parquet vient d’arriver, à 7h30 ce matin!! Que la partie de puzzle commence!!! Je me réjouis tellement que je n’en dis pas plus maintenant sur ce blog. Je suis trop impatiente de commencer!

319754_4915188329492_787838283_n
Cette entrée a été publiée le 26 janvier 2013 dans Salon, et est taguée .

Dallage chanceaux St-Roch

Je HAIS à toute force cette horrible et sombre tomette de la cuisine. Aussi, j’avais prévu de poser un dallage par-dessus (quand j’avais encore l’illusion de débuter les premiers travaux de la maison par la cuisine).   Occasion inouïe, aidée d’un ami habile marchandeur, j’ai pu obtenir cette fin de série de 40m2 pour 3800.- (la moitié du prix initial). Nous voilà donc partis, armés d’une remorque, pour transporter les 2.5 tonnes de dallage chanceaux St-Roch sur 100km. Comme la route était fort belle (nous étions à fin avril), nous avons choisi de passer par-dessus la montagne, par une petite route, au lieu de la contourner. Misère! Arrivés au sommet, adieu tulipes et jonquilles, on se serait crus en plein mois de janvier : neige partout, blizzard, congères, brume jusque par terre… un enfer polaire! Nous avons ensuite déchargé à grand peine ces 3 caisses à l’aide d’un transpalette à bras et les dalles ont été rentrées dans la maison par Candice et moi, pour les mettre à l’abri des intempéries! Ouch!!

528663_3454201365731_177546951_n

Essai en situation : il n’y a pas à dire, c’est bien plus joli que le sol actuel! Schatz semble approuver.

468050_3454670777466_611935557_o

Cette entrée a été publiée le 25 janvier 2013, dans Cuisine.

La cuisine à l’origine

Ce chantier n’est pas encore ouvert (ou si peu…)

Comme je trouvais la cuisine très sombre, je l’ai simplement repeinte en blanc, en attendant de pouvoir la refaire intégralement. C’est parti pour une série de « avant-après »!   Peinture au pistolet. Haha, quelle allure, quel style, quel raffinement! Mais il me fallait mettre de vieilles frusques bonnes à salir. Ce qui est horrible, c’est mon tattoo qui dépasse… on dirait une grande culotte bleue, haha!  

182143_4005113178182_933036132_n526049_4480164534169_294606854_n

Ce mur de briques sera de toute façon démoli car j’ai envie de rattacher la pièce voisine pour me faire une belle grande cuisine.

337153_4008343978950_853316344_o
 
679931_4483522778123_922159165_o
Cette entrée a été publiée le 25 janvier 2013 dans Cuisine, et est taguée .

Démontage du parquet, c’est parti !

Nous y voici donc… l’étape d’arrachage de l’ancienne moquette – hôtel 4 étoiles pour des générations d’acariens – et des deux planchers qui tapissaient les deux anciennes pièces désormais réunies.   Une étape savoureuse : hors de ma vue cette moquette râpée, plaquée de saleté et de poussière. Elle était collée sur du pavatex, lui-même cloué au plancher. Du coup, c’est très facile à retirer.   On aperçoit la petite patte noire de Minidou qui ne peut s’empêcher, en bon archéologue, d’aller inspecter aussitôt la fouille.

Quelle couche de poussière! Les zones grises sont en fait des plaques qui pouvaient aller jusqu’à plusieurs millimètres d’épaisseur. Peine perdue d’utiliser l’aspirateur : il faut les décoller à la spatule! Hé oui, 150 ans d’accumulation de poussière, ça ne s’en va pas comme ça! Bien sûr, ce fut crise d’asthme sur crise d’asthme, mais je n’avais pas envie de mettre un masque de protection.

Au total, les sacs d’aspirateur ont été changés une bonne dizaine de fois et j’ai pu remplir une poubelle de 35 litres! C’était inimaginable. Mais voilà le résultat. En fait, j’aurais dû retirer cette mosaïque de parquets-moquette depuis des mois déjà, car ça n’est pas si mal!

Vue depuis le plafond, la pièce semble toute petite! L’armoire incrustée en haut à droite sera également démontée, car c’est là que prendra place la cheminée traversante! Evidemment, Grisha pose lui aussi pour la photo. Il est rare que je n’aie pas de chat sur les clichés, car ils sont eux aussi intéressés par ce qui se passe.

  Et voilà les micro-trésors retrouvés sous les parquets, notamment deux intriguantes boules, l’une en pierre, l’une percée de chaque côté et en plomb. Quelques épingles à cheveux, des perles de rocaille blanches que je n’ai pas ramassées, des épingles (dont celle-ci avec une jolie tête en verre ambré). Pas de doute, une jeune fille ou femme devait avoir sa chambre là! Quelques morceaux de papier (en français et allemand), dont un avec une écriture art nouveau. Et aussi quelques fragments de papier peint, un bouton. De maigres trouvailles, mais toujours émouvantes, qui en racontent un peu sur les personnes qui résidaient là.

Et pour finir, cet article, une blessure de guerre qui n’est toutefois pas inutile : elle m’a appris qu’il ne faut pas démonter un parquet avec les jambes nues! Ca peut paraître logique, mais j’avais tellement chaud! Une lame de parquet récalcitrante, un mauvais positionnement du pied de biche, et paf, retour dans le genou! Le bleu est impressionnant (d’autant plus que je marque difficilement) mais ça n’est absolument pas douloureux.
20130122_223238
Cette entrée a été publiée le 24 janvier 2013 dans Salon, et est taguée .

L’ancien parquet du salon

La prochaine grosse étape consiste à doter la maison d’un parquet (et pas d’une espèce de plancher de ferme comme ici). Le fait d’avoir abattu le mur entre deux pièces révèle des différences de hauteurs de sols et de matières (moquette et plancher). Tout est à enlever. Regardez la zone rectangulaire insolite au milieu de la photo, à gauche : il y avait là un ancien fourneau!  

20130113_151136

  Mon idée de départ n’a jamais été d’installer un parquet neuf. Je voulais que la maison reste « dans son jus » 19ème et ne suis pas de celles qui apprécient le mélange du moderne et de l’ancien. Aussi, je suis partie en chasse sur des sites d’annonces en France, car le choix des matériaux élégants est plus vaste qu’en Suisse (le patrimoine culturel n’est pas le même!). Mais les problèmes de logistique refroidissaient les vendeurs, même si j’organisais le transport. C’est finalement sur Anibis.ch que j’ai trouvé mon futur parquet ! Il fait 20 mètres carrés, pile la dimension qu’il me faut. Toutefois, je me ferai aider par un professionnel (en fait un menuisier) pour le poser.   Voici ma petite merveille, c’est une aubaine d’avoir pu dénicher ce genre de parquet !! J’avais le même dans mon appartement de Couvet, quand j’étais encore locataire, et j’avais toujours admiré ce parquet. Secrètement, il me manquait un peu et il me rappellera les belles années passées là-bas.  

iKtSw0MvJkKUEr7Ce8VyXw_2